Tag: Bras

PORTE CLOSE: (197)

197 : PORTE CLOSE : (197)

 

Triste porte close.

Église close entourée d’un chapelet de maisons closes.

Église sombre, sans lumière.

Maisons closes formant des lampions autour de l’Église close.

 

Quand les marins mettent pied à terre.

Le chemin Divin … Lisez la suite

UNE FEMME DANS LES BRAS: (191)

Une femme dans les bras.

S’autoriser la différence.

En devenir elle.

 

Associer nos cœurs battants.

Mélanger nos parfums.

Se façonner d’elle.

 

Les paumes caressent les peaux.

Guide les corps enlacés.

Relaxe le couple décomplexer.

 

Permettre de se … Lisez la suite

L’HOMME SANS VISAGE: (184)

L’HOMME SANS VISAGE: (184)

 

Il n’avait pas de visage.

Pourtant, il manifestait de sa présence.

On n’était en mesure de le voir.

Puisqu’il n’avait pas de visage.

 

Il n’avait pas de visage.

Même le percevoir était chose impossible.

Cependant, on … Lisez la suite

VIEILLIR: (167)

VIEILLIR: (167)

Vieillir.

Bien vieillir.

Comme le vieil arbre vieillit.

À l’image de la longévité du chêne.

Vieillir.

Un anneau qui s’ajoute chaque année.

Fortifie et magnifie le sage.

Consolidé par la profondeur de ses racines.

Vieillir.

Les rides marquent

Lisez la suite

PRIER : (148)

Prier, ce n’est pas dire de grands mots.

Juste, faire silence.

Là où je suis.

Seul ou accompagné.

 

Prier, c’est être à l’écoute.

Au bruissement du vent.

Le ruissellement des eaux.

Et au chant des oiseaux.

 

Prier, c’est me laisser … Lisez la suite

LA SALOPETTE : (145)

Elle a repris forme, ta salopette.

Sans bras, sans visage.

Après toutes ces années de ton absence.

Mais, elle est bien là, ta salopette.

Elle a repris forme, ta salopette.

Ton portrait imaginé ; malgré ta disparition.

Tes mains ne … Lisez la suite

SON NORD A ELLE : (142)

SON NORD A ELLE :(142)

Son Nord à elle n’est pas le mien.

Il est mon Sud.

Là-bas ; tout là-haut; voyez sur la carte.

Là où les vagues frappent rochers et sable fin.

Son Nord à elle n’est … Lisez la suite

TOI L’AVEUGLE NE: (128)

TOI L’AVEUGLE-NE ( 128)

Toi, l’aveugle-né.
Toi, qui connais l’esthétique d’une femme par la douceur de ta maman.
Toi, qui ne sais te souvenir de l’exquise de son sein.
Toi, qui reconnais la femme par la fraicheur de sa voix … Lisez la suite

L’ÉPOUVANTAIL DEVENU MANNEQUIN : (113)

L’ÉPOUVANTAIL DEVENU MANNEQUIN : (113)

Un épouvantail.
Oublié dans un champ.
Déserté de toutes récoltes.
Les oiseaux n’avaient plus peur de lui.
Même qu’une alouette avait fait de son épaule sa demeure.

Pauvre épouvantail.
Il se sentait bien inutile.
S’il … Lisez la suite

UN PEU DE PAIN, UN PEU DE VIN :

UN PEU DE PAIN, UN PEU DE VIN :

DSC_0001Ref. Un peu de pain. Un peu de vin. Pour te partager à toute ton Humanité.

1 ° – Voici mon Cœur.
Voici mon Âme.
Pour me laisser habiter de Ton amour.Lisez la suite