SUR TES RIVAGES :

SUR TES RIVAGES :

 

Sur tes rivages, nous nous laissons happer par tes vagues.
Pendant que tes vagues nous couvrent par les pieds.
Tes vagues nous incitent de sauté par dessus de tes vagues.
Continuent leurs chemins, tes vagues se fondent sur le sable déjà mouillé.

Ton ciel sans nuage vague du blanc au gris noir.
L’ombre d’une mouette survole sans prétendre poser une plume sur tes vagues.
Nous contentant de nos doigts pour vaguer quelques mots sur le sable humidifié.
Mais toi de tes vagues tu effaces nos vers.

La beauté de ton horizon sans fin nous prête tes vagues pour écrire entre tes vagues.
Un simple bâtonnet, qui ne fait pas mine nous soufflent une vague imagination.
Pendant que les peintres tentent apportés de la couleur aux vagues.
Alors que tes vagues aspirent à nouveau.

Le soleil couchant alimente nos vagues inspirations.
La faim de tracer notre émerveillement nous ouvre un appétit vague.
Les cris des enfants s’allègent accentuant un peu plus le bruit des vagues.
Le bruissement du vent, des vagues et des mouettes élargit nos esprits.
Le crayon en main qui confond les lignes de notre feuille pour tes vagues.

Une pluie fâcheuse nous oblige de nous retirer des eaux qui vaguent.
Cette fois, la nuit est bien tombée sans que les vagues prennent du repos.
Pendant que nous nous éloignons, la pluie tire le rideau au va-et-vient des vagues.
La plage vide ; discrètement, les vagues se distancent nous offrant libre champ à nos jeux.
Avant que les vagues nous rattrapent mettant fin à nos récréations libertines.

3090 OVERIJSE, (Belgica) le mardi 25 janvier 2011.
www.lemmiath.com

Thierry MAFFEI.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.