LE VIEUX MANTEAU CHARNEL,

LE VIEUX MANTEAU CHARNEL,

De son vieux manteau charnel ; le vieil homme s’est débarrassé.
Il l’a posé là, tout allongé, sur son lit fleuri.
Lui, qui a tant aimé, son cœur a cessé de battre.
Sa tête a cessé de se faire du souci pour rien.
Ces yeux, qui ont vu tant de choses ; se sont définitivement fermés.
Ces oreilles, qui ont tant entendu ; ont cessé d’écouter.
Son nez, qui a tant senti les choses ; reste serré à jamais.
Sa bouche, qui a gardé le silence ; reste fermée pour toujours.
Ces mains qui ont tant servi, tant travaillées.
Reste jointe, tenant fidèlement son chapelet.
Ces bras, qui ont tant porté ; restent immobiles.
Ces pieds, qui ont tant marché, sont cachés sous un drap blanc.
Le vieil homme, qui maintenant est parti ; laisse-la sur son lit de fleur, son vieux manteau charnel.
Ne pleurez pas, murmure silencieusement le vieil homme à l’oreille.
Je suis parti, pour un monde de quitude.
Mon vieux manteau charnel vous manquera ?
Ne vous attristez pas ; je suis déjà vêtu, d’un nouveau manteau, d’un lin lumineux.
Vous ne me verrez plus, sur mon vieux manteau charnel.
Mais moi je vous vois.
Et resterai, à perpétuité près de vous.
Espérant, vous revoir un jour ; là ; dans le pays dû au-delà.

3090 OVERIJSE ( Belgica) le samedi 10 mai 2008.

 

 

 

Thierry MAFFEI.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.