thierry maffei

Né un beau matin d’automne de l’an 1954. Dans une petite ville de Flandre-Orientale au Royaume de Belgique. Facile de retrouver sur une carte, il suffit de suivre l’embouchure de la Dendre qui se jette dans l’Escaut. Termonde (DENDERMONDE) en latin Teneramonda est une ville qui se situe entre Gand, Anvers et Bruxelles. La ville même 10.000 âmes, 40.000 avec son arrondissement. Mon premier écrit date de l’an 2001 et s’intitule « À l’embouchure de ma rivière » après avoir diffusé mes poèmes sur divers site poétique, j’ai pris la résolution d’ouvrir mon propre blog dans l’espoir d’être plus visible, mais aussi mieux protéger. J’en profite aussi pour affiner mes écrits. Écrire, c’est une manière de dévoiler une partie de soi-même qui peut prendre forme de thérapie.

Posts les plus commentés

  1. Les trois rois — (2 commentaires)
  2. Le cougnou et le chocolat chaud — (2 commentaires)
  3. LA GARE DES NEUF PROVINCES: — (1 commentaire)

Author's posts

POUR TE DIRE, JE T’AIME,

POUR TE DIRE, JE T’AIME,

J’ai l’air cloche sans mon petit brin de muguet.
Même si c’est le jour de te dire je t’aime.
Ce n’est pas la saison de te trouver des muguets.
Alors, je t’ai apporté mon cœur … Lisez la suite

LE DÉSERT FLEURI.

LE DÉSERT FLEURI.

Un lit désert aride ; une terre rocheuse me sert de taie d’oreiller.
Comme couverture, à quelques pas de moi un tas de morceaux desséchés brûlent.
La pleine lune étoilée rend cette obscurité toute lumineuse.
Seuls quelques … Lisez la suite

JOLIE TULIPE.

JOLIE TULIPE.

Jolie tulipe.
Sous ton élégante robe de printemps, tu jalouses les plus belles Princesses.
Serais-tu une extraterrestre sous ton adorable corps vert ?
Ta toilette, tantôt rouge, tantôt rose, blanche ou bicolore, font rêver toutes les fleurs.

Ta … Lisez la suite

LES NOCES D’HIVER,

LES NOCES D’HIVER,

Vêtu de son vieux manteau d’hiver.
Les mains dans les poches.
Ses pieds chaudement bottés s’enfoncent dans la neige fraichement tombée.
Sous son écharpe se camoufle son visage.

Une musique silencieuse comme accompagnement.
Brisé d’un sifflement venteux.… Lisez la suite

À TOI QUI ME LIS,

À TOI QUI ME LIS,

À toi qui me lis,

J’ai ramassé tes larmes pour les poser dans ce vase d’eau vive.
Ce nénuphar je l’ai cueilli pour le poser dans cette eau claire.
Ce vase représente toute ta transparence.… Lisez la suite

ROSE EST LA VIE,

Rose est la vie,

Malgré le froid de l’hiver qui dessèche ma rose peau.
Toi qui au milieu de l’hiver essayes de couper l’élan de ma vie, ne t’en fais pas.
Je garde jalousement cachés les nœuds de mon existence.… Lisez la suite

Une feuille noircie

Une feuille noircie

Un vieux hibou devant une fenêtre ouverte sur le monde.
Le clair de lune entourée d’un ciel étoilé comme seule lumière.
Jouissant d’une clarté intérieure qui lui sert d’abat-jour.
Accrocher à sa chaise l’oiseau nocturne encore à … Lisez la suite

Les trois rois

Les trois rois

C’était un roi, on ignore de quel pays il venait.
Certains disent que c’était le berceau de l’humanité.
C’était le pays des noirs.

Il y avait un autre roi, personne ne sait d’où il était parti
Venait-il … Lisez la suite

L’omega et l’alpha

L’omega et l’alpha

Pour toi, le temps n’existe plus.
Plus d’Oméga, plus d’Alpha.
Plus de peine, plus de souffrance.
Plus que joie, plus que bonheur.

En ce soir de la Saint-Sylvestre où les palais se régalaient.
En sa présence, toi, … Lisez la suite

Petits oiseaux devenus grands

Petit poème dédié à mes deux enfants, si différents, mais que j’aime chacun selon sa différence. Je sais combien vous souffrez tous les deux de l’absence de votre maman, mais le temps est venu que vous soyez chacun vous même

Lisez la suite