MOURIR POUR MIEUX RENAITRE,

MOURIR POUR MIEUX RENAITRE,

Se laisser mourir chaque soir.
Que ce soit un jour de joie, de labeur ou de peine.
Ne jamais s’endormir sans un merci, un partage ou un pardon.
Un baiser en guise de somnifère.

Si le sommeil est agité telle une barque dans les eaux agitées.
Pendant que ton voisin dort comme une marmotte à ton côté.
C’est que la paix n’habite pas encore ton cœur.
Ne cherche pas à troubler son sommeil, mais trouve la quiétude en toi.

Lorsque tes rêveries coupent ton sommeil.
Ne te chagrine pas si tes rêves ne se réalisent.
Contente-toi du nycthémère nouveau qui se lève et qui t’est accordé.
Pareille d’une nouvelle naissance après une nuit de deuil de toi-même.

Admire ton voisinage d’un regard nouveau.
Balaye devant toi tout le mal qu’il aurait pu te faire.
Adonne-toi pour le pain sur la table.
Le reste te sera octroyé en surplus.

Va, là où tu dois te rendre.
Fais-le dans l’allégresse et la confiance.
Dans le but de servir et de nourrir ceux qui te sont confiés.
Tu en seras d’autant plus joyeux de les retrouver au crépuscule.

Profite pleinement du temps présent qui t’est alloué.
Soit heureux de ceux qui t’entourent.
Offre-leur ton euphorie.
Ils te le restitueront.

Quand l’heure sera à nouveau arrivée.
Tu pourras une nouvelle fois cesser de vivre d’un sommeil réparateur.
Lâcher prise à tes songes qui au matin te réveilleront d’une nouvelle aurore.
Pour que tu renaisses à nouveau et qu’on te découvre sous un angle nouveau.

3090 OVERIJSE ( Belgica ), le mercredi 25 mars 2015.

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.