C’ÉTAIT TA TERRE, NOTRE OCÉAN, MA DEUXIÈME PATRIE.

C’ÉTAIT TA TERRE, NOTRE OCÉAN, MA DEUXIÈME PATRIE.

C’était ta terre, notre océan, ma deuxième patrie.
Tu étais si belle ambassadrice que tu m’en as donné envie.
De notre océan qui pourtant nous sépare, tu m’as uni à toi.
Tu en as fait ma deuxième patrie.
Ce sera pour toujours ta terre, notre océan, ma deuxième patrie.

C’était ta terre.
Là-bas au bout de notre continent.
De cette aridité, elle s’alimente du vent de l’océan.
J’aime cette odeur du sel marin qui se mélange aux sapins et eucalyptus.
Fruits savoureux qui s’accordent si bien aux pâtes feuilletées régalent tous les palais.

C’était notre Océan.
Chemin vers d’autres univers qui nous ouvre les portes vers le Nouveau Monde.
Sans peur, tes ancêtres ont fait lâcher les amarres dans l’immensité des eaux sans pitié.
Pendant que sur tes rives profondes les pêcheurs récoltent les mets.
C’est dans cet or bleu rempli d’histoires et de traditions que tu m’invitais de me baigner.

Tu en as fait ma deuxième patrie.
Tu m’as fait sortir de mes intérieurs pour m’épanouir vers l’extérieur.
Peuple qui ne fait qu’un avec ses compatriotes et qui égaye toutes les nations.
Toi qui reposes sur la terre brabançonne.
C’est dans ton Portugal adorer que je ressens le mieux ta présence.

C’était ta terre, notre Océan, ma deuxième patrie.
Terre si prodigue semblable à ton cœur généreux.
Tel l’Océan, nos cœurs battent plus fort, par la douceur de ton âme.
Malgré ton absence, elle restera perpétuellement ma deuxième patrie.
Tu demeures éternellement ; ta terre, notre océan, ma deuxième patrie.

3090 OVERIJSE (Belgica), le lundi 2016.

www.lemmiath.com

 

 

 

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.