Août 30

PIERROT :

PIERROT :

 

 

Sur le croissant de la lune.
Tenant entre ses doigts une plume d’oie.
Pas d’outil pour tailler sa plume.
Encore moins d’encre pour tracer un mot.

Pris de pitié, le forgeron lui forge une plume d’acier.
Pauvre Pierrot, qui n’avait pas de quoi gratter sa plume.
Pas question d’espérer une idée lumineuse de la lune.
Ce dernier détenait déjà tant de peine d’éclairer la terre.

Contre toute espérance, une main généreuse se tendit.
Un stylo-plume d’une manière magique se glissait entre ses doigts.
Pierrot possédait maintenant de quoi écrire.
Mais pas de feuille en vue pour y poser ses lexèmes.

Oppressé par le temps ; Pierrot se résolut au clavier.
Toujours pas de papier pour taper ses textes.
Huit doigts s’ajoutèrent aux deux autres pour faire sortir plus rapidement les vocables.
Se contentant du clair de lune et les voisines tout en se moquant de sa chandelle.

Dommage pour le folio qui se rendit inutile.
La terre qui se fait de plus en plus proche.
Je vous envoie mes écrits, sans plume, sans parchemin.
Quant à la plume, l’encrier et le lumignon, elles sont devenues pièces de musée.

Si cette lueur de lune et son voisinage ne sont pas là pour vous illuminer.
Ne soyez pas inquiétés.
Il y a le soleil pour vous ensoleiller les versets de Pierrot.
Voilà Pierrot qui se met au gout du jour.

 

 

3090 OVERIJSE ( Belgica ) le 31 janvier 2010.
www.lemmiath.com

 

 

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge