PAUVRE SOLDAT :

PAUVRE SOLDAT :

 

 

 

Pauvre soldat ; tu n’as pas eu de chance, tu fus du mauvais camp.
Mais au nom de quel dieu es-tu mort ?
Toi qui reposes ici, sur ce grand champ de bataille.

Pauvre soldat ; qui donc a semé dans ton cœur tant de haine ?
Tu étais un jeune juvénile, victime d’un gigantesque mensonge.
Un vieux fou, aux rêves dingues, t’a utilisé pour se prendre pour un dieu.

Pauvre soldat ; trop lâche pour se risquer, ils ont eu recours à toi pour jouer aux bourreaux.
Tuant ta conscience a fait de toi un vrai démon.
Tu n’étais qu’esclave d’un infâme génie.

Pauvre soldat ; tu n’as qu’une pierre nue portant ton identité salie.
Mort trop jeune, sur un pâturage de sang, d’une vie gâchée.
Pendant que ceux qui t’ont bien exploité s’en lavent les mains.

Pauvre soldat ; je souhaiterais te pardonner au nom des miens.
Mais des frustrés encore en nombre excessifs continuent d’abuser des gens démunis, comme toi.
Rêvant d’un rêve anachronique, antédiluvien comme le monde, être le meneur de l’univers.

Pauvre soldat ; tant d’hommes visionnent un cosmos paisible.
D’une existence meilleure où l’amour règne en maître.
Pourquoi donc prédominer, l’animosité en priorité ?

Pauvre soldat ; si Dieu t’absout !
Eux se sont enfuis, sur un autre continent, pour se faire oublier.
Laissant comme unique héritage, à leurs enfants, un cimetière d’abomination qu’ils ravivent !

 

 

3090 OVERIJSE ( Belgica), le lundi 10 novembre 2008.
www.lemmiath.com

 

 

 

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.