L’ARUM, LE GERBERA ET LES GYPSOPHILES,

L’ARUM, LE GERBERA ET LES GYPSOPHILES,

 

 

 

Dis, j’ai vu dans ton jardin ensoleillé tes arums.

Alors, je t’ai apporté ces gerberas de mes marais.
J’ai estimé qu’elles produiraient un peu de couleurs dans ton jardin vert.

Dis, tu crois que tes arums apprivoiseront mes belles fleurs ?
Penses-tu que mes gerberas s’entendront bien parmi tes blanches fleurs ?
Espères-tu qu’elles pourront absorber tes marécages ?

Dis, je suis entré dans ta maison.
Là, j’ai aperçu tes gerberas danser à cœur joie à ta source parmi les gypsophiles.
Les demoiselles portaient délicatement sous leurs bras un arum toutes en gambade.

Dis, je suis retourné chez toi.
Je voyais que tu portais une superbe gerbe de gerbera et de gypsophiles.
Il y avait un tas de fleurs qui se sont jointes à la fête.

Dis, où donc sont passés tes arums ?
J’ai cherché les filles, elles étaient toutes en pleurs.
Je me suis rendu à nouveau dans ton jardin, seul le feuillage était encore présent.

Dis, serait-elle partie avant toi ?
Là-bas, dans le pays d’Eden ?
Pour t’accueillir et te recevoir avec ton petit bouquet de gerberas et de gypsophiles.

3090 OVERIJSE ( Belgica ) le 26 février 2008.

 

 

Thierry MAFFEI.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.