LA VERDIERE :

LA VERDIERE :

Il pleut cette nuit sur la verdière.
L’obscurité s’assombrit par l’absence d’étoile.
Même le hibou veille sous un silence absolu.
En toute discrétion ; l’âme telle une colombe se fait toute légère.

Au lever du jour à la verdière un vent souffle.
Les hêtres à peine perceptibles forment une gravure immortalisée.
Les oiseaux transforment l’étendue en requiem.
Pendant que les veilleurs se couchent, les autres se lèvent dans la peine.

En cette aube, la verdière est endeuillée.
Derrière la vitre, les magnolias ne montrent aucun signe de vie.
Les biches observent au loin la place vite.
Quant au paysage, comme un enfant du haut du ciel il est admiré.

Toute la journée, la verdière rassemble la famille unie.
Timidement, les écureuils commencent à sortir le bout de leur nez.
Pendant que la paix et la sérénité s’installent d’une paisible quiétude
C’est ainsi que les lumières peuvent s’éteindre.

Quant au lendemain, l’astre se hisse à la verdière.
Pour se préparer à recevoir sa maitresse.
Sous l’œil vaillant de Notre-Dame-Au-Bois.
Tu te patientes à tes noces pour retrouver ton bien-aimé.

Déjà, les jours se rallongent à la verdière.
Et dame nature frileusement prend naissance comme vous l’avez toujours aimé.
Vêtu comme d’habitude pour accueillir une dernière fois.
Le temps est arrivé de te découvrir dans ta véritable identité.

Au matin ultime, tu ouvres la porte des saisons.
L’hiver passe la main au printemps.
Dans l’attente d’un été à venir.
En toute confiance, tu lègues la verdière d’un avenir certain.

 

3090 OVERIJSE (Belgica) Dimanche 08 avril 2018.
www.lemmiath.com

 

Thierry MAFFEI.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge