Août 24

GROSSES :

GROSSES :

Gros rhododendron qui fleurit mon jardin printanier.
Serais-tu trop grosse pour embellir mon salon extérieur ?
Quand je vois les jolies tulipes élégantes qui abordent nos parcs !

Toi glycérine qui parfume mes narines à l’aube de l’été.
Serais-tu trop épaisse pour les balcons de mes nuits ?
Quand je te compare à la finesse du myosotis.

Hortensia même sèche, tu garnis les tables de mes mets.
Serais-tu trop généreuse à esthétiser mes allées,
Quand je te confronte à la reine des fleurs.

Gros chrysanthème qui décore mes défunts.
Serais-tu trop impérial sur les tombes de nos disparus ?
Quand je te contraste à la dernière mauvaise herbe qui tente d’éclorer

Grosses fleurs, j’en passe ;
Dahlias, glaïeuls, Tournesols.
Quand j’aperçois le plaisir que vous m’apportez.

Ainsi, va de même avec les grosses dames.
Qui me rappelle les peintures de Bruegel et Van Dyck.
Pourquoi tant de mépris par les plus grands couturiers ?

Grosses fleurs ou femme bien en chair, où donc est la différence ?
Est-ce par incompétence que vous méprisez toutes féminités ?
Pourtant, vous avez du fil à retordre à démontrer vos compétences d’architecte vestimentaire de ses belles-dames.

 

 

3090 OVERIJSE ( Belgica ) le samedi 23 janvier 2009.)
www.lemmiath.com

 

 

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge