thierry maffei

Né un beau matin d’automne de l’an 1954. Dans une petite ville de Flandre-Orientale au Royaume de Belgique. Facile de retrouver sur une carte, il suffit de suivre l’embouchure de la Dendre qui se jette dans l’Escaut. Termonde (DENDERMONDE) en latin Teneramonda est une ville qui se situe entre Gand, Anvers et Bruxelles. La ville même 10.000 âmes, 40.000 avec son arrondissement. Mon premier écrit date de l’an 2001 et s’intitule « À l’embouchure de ma rivière » après avoir diffusé mes poèmes sur divers site poétique, j’ai pris la résolution d’ouvrir mon propre blog dans l’espoir d’être plus visible, mais aussi mieux protéger. J’en profite aussi pour affiner mes écrits. Écrire, c’est une manière de dévoiler une partie de soi-même qui peut prendre forme de thérapie.

Posts les plus commentés

  1. Les trois rois — (2 commentaires)
  2. Le cougnou et le chocolat chaud — (2 commentaires)
  3. LA GARE DES NEUF PROVINCES: — (1 commentaire)

Author's posts

LE MANNEQUIN:

LE MANNEQUIN :

Derrière une vitre alléchante, les jeunes filles admirèrent les mannequins.

Se voyant vêtues, se prenant pour mannequin.

Ce qui laissa les mannequins de bois.

Tous, sauf un.

Fait de toutes pièces.

Marre de voir toutes ces demoiselles … Lisez la suite

LA SALOPETTE :

Elle a repris forme, ta salopette.

Sans bras, sans visage.

Après toutes ces années de ton absence.

Mais, elle est bien là, ta salopette.

Elle a repris forme, ta salopette.

Ton portrait imagine ; malgré ta disparition.

Tes mains ne sont … Lisez la suite

LE POÈTE EST-IL UN FANTÔME ?

Le poète est-il un fantôme ?

L’avez-vous seulement déjà vu ?

Imaginé ?

Qui est-il ?

Où se cache-t-il ?

Le poète est-il un fantôme ?

Existe-t-il vraiment ?

Serait-il familièrement virtuel ?

Est-il beau, laid, voire insignifiant ?

L’auriez-vous davantage croisé sans le voir ?

Le poète est-il un … Lisez la suite

UN AMI :

Un ami.

Toujours heureux de se voir.

Comme si c’était une éternité.

Qu’on ne s’était plus vu !

Un ami.

Pouvoir se dire les choses.

Sans honte sans peur.

Laissant de côté tabou et rancœur.

Un ami.

Sans jugement.

Même … Lisez la suite

SON NORD A ELLE :

SON NORD A ELLE :

Son Nord à elle n’est pas le mien.

Il est mon Sud.

Là-bas ; tout là-haut sur la carte.

Où les vagues frappent rochers et sable fin.

Son Nord à elle n’est pas le mien.

Soleil et vent … Lisez la suite

N’AIE PAS PEUR :


N’aie pas peur

De ce doigt étrange qui te touche.

je désire nullement te châtier.

Juste t’ajuster.

Car je t’aime

N’aie pas peur.

Si j’ouvre ta blessure.

De ma sainte huile, je te purifie

De ma salive, je panse ta … Lisez la suite

TOI, L’ÉCRITURE, MA SEULE COMPAGNE :

Toi, l’écriture, ma seule compagne.

Toi que j’accompagne.

Toi, qui m’escortes, là où je vais.

Tu es partout là où je suis.

Toi, l’écriture, ma seule compagne.

Toi, à qui j’ose me convier.

Sans honte, sans peur.

Tu es le … Lisez la suite

PLUIE SOUS LE SOLEIL :

PLUIE SOUS LE SOLEIL :

Eden qui me fait oublier la pluie.

De ta tour châtelaine, tu m’offres un panorama sans fin.

Penché sur ton balcon, je hume l’odeur de la pluie fraichement versée.

Une éclaircie m’invite à descendre tes marches.… Lisez la suite

UNE FLEUR :

UNE FLEUR :

Une fleur.

C’est tellement beau une fleur.

Qu’elle embellit nos extérieurs !

Nous faits sortir de nos intérieurs.

Une fleur.

C’est tellement gracieux une fleur.

Qu’elle enjolive nos allées.

Nous faits aller de l’avant.

Une fleur.

C’est tellement agréable … Lisez la suite

DERNIER COMBAT HIVERNAL :

DERNIER COMBAT HIVERNAL :

Malgré la froideur du lever du jour.

Courageusement, les oiseaux de leurs sifflements marquent leurs territoires.

Bien que les longues nuits se raccourcissent, l’hiver toujours présent.

Mais toi, joli printemps, timidement tu t’annonces.

Après s’être laissé chaudement … Lisez la suite