LAISSE FLEURIR TES LARMES :

LAISSE FLEURIR TES LARMES :

Ce matin au lever du jour je me suis promené dans les prés verts fleuris.
Des boutons de toutes les couleurs fleurissaient telles des pierres précieuses.
Petit enfant, je me suis fait, pour en cueillir quelques-unes.

Arrivé à l’horizon de ma promenade.
C’est tout un bouquet qui fleurissait dans mes bras.
Ne sachant pas très bien quoi en faire !

J’ai cherché où déposer mon pauvre petit bouquet.
À la lisière de la forêt, un jeune homme m’interpela.
« Une jeune fille habillée en rouge verse ses larmes dans le bois asséché. »

C’est sous une clairière que j’ai trouvé la pauvre demoiselle.
Elle pleurait de ses chaudes larmes ; interpellant la jeune fille.
« Seriez-vous désireuses de bien vouloir apprivoiser mon humble petit bouquet. »

C’est dans une petite pièce citadine que le petit bouquet a trouvé refuge.
Dans un cœur de cristal.
Réconcilié de ses fraiches larmes.

3090 OVERIJSE (Belgica) le mercredi 04 juin 2008.

 

 

 

Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.