L’omega et l’alpha

L’omega et l’alpha

Pour toi, le temps n’existe plus.
Plus d’Oméga, plus d’Alpha.
Plus de peine, plus de souffrance.
Plus que joie, plus que bonheur.

En ce soir de la Saint-Sylvestre où les palais se régalaient.
En sa présence, toi, tu partageais son repas.
En cette nuit de passage où les bouchons coulaient à flot.
Encore, tu t’enivrais de son Divin vin.

Loin de tout ça, je suis resté.
Louant silencieusement dans ma solitude l’euphorie de te savoir heureuse.
Livré à moi-même, je passe cette première journée à m’imaginer la tendresse mariale.
Liras-tu cette prière en ce premier jour de l’an ?

J’ignore combien d’années devront s’écouler avant de se revoir.
Je conçois déjà être toi en dehors du temps.
J’aspire à ce moment que tu me feras découvrir ce que c’est que l’Oméga et l’Alpha.
J’arrête et me résigne de louée le temps présent.

3090 OVERIJSE (Belgica), le jeudi 01 janvier 2015.

 

                             Thierry MAFFEI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.