LA GARE DE CHOCOLAT :

LA GARE DE CHOCOLAT :

En ce temps-là.
Les voyageurs venaient de Paris.
Aiguillés vers le terminus.
Le convoi n’allait pas plus loin.

C’était au temps du train à vapeur.
La tour des pensions n’existait pas.
Les gens ne s’imaginaient pas l’âge de la retraite dans le Midi.
Tintin et Milou accueillaient les passants.

Pas si longtemps que ça.
Le Sud paraissait hors de portée.
La gare ressemblait à une immense orangerie.
Voyager était toute une expédition.

Une gare ordinaire, comme il y en a encore dans tant de grandes villes.
Cette gare n’aurait rien d’extraordinaire, s’il y avait cette odeur qui nous montait au nez.
En quittant cette gare, l’émanation pouvait nous résister.
Comme un aimant, les aventuriers étaient aspirés.

On l’appelait la gare de chocolat, tant son effluence s’inscrivait.
Si incessant, qu’elle pût nous faire perdre le Nord.
Le diable tentait la souris d’effrayée, l’éléphant.
Mais l’Expo « 58, a fait changer le visage de la gare de Midi.

Fini d’interrompre son déplacement pour le Nord.
Seul Paris restait le terminus.
La serre gigantesque avait disparu.
L’effluve de chocolat avait le champ libre.

La haute tour de Midi fit son apparition.
Tintin et Milou inséparablement présents.
Accompagné de cette délicieuse odeur de chocolat.
Du haut de la tour, un rêve se pointa d’une retraite dans le Midi.

Un prix cher payé, d’acheter une retraite certes méritée au soleil de Midi.
Depuis bien des lustres, la locomotive à vapeur remplacée et déjà le Diesel est mort.
La délicieuse gare de chocolat devenue trop petite dut céder son exhalaison pour aller sans cesse plus vite.
Jamais plus vous humerez le savoureux parfum de chocolat.

En ce temps ci-présent.
Quand vous partirez pour le Sud vous payer une couleur de chocolat.
Pour vous félicitez que la teinte chocolat vous colle si bien à la peau.
Au tarif, de plus jamais bénéficier de cette succulente odeur de chocolat.
Seules quelques boutiques nous vantent leurs chocolats soigneusement emballés.

Hergé n’est plus là.
Tintin et Milou veillent fidèlement.
Ils nous font rêver sur une vieille locomotive noir et blanc d’un voyage continuellement plus lointain.
La tour du Midi garantit notre retraite et nous fait oublier l’odeur de la gare de chocolat.

 

3090 OVERIJSE ( Belgica ), le vendredi 20 septembre 2009.
www.lemmiath.com

 

Thierry MAFFEI.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.