thierry maffei

Né un beau matin d’automne de l’an 1954. Dans une petite ville de Flandre-Orientale au Royaume de Belgique. Facile de retrouver sur une carte, il suffit de suivre l’embouchure de la Dendre qui se jette dans l’Escaut. Termonde (DENDERMONDE) en latin Teneramonda est une ville qui se situe entre Gand, Anvers et Bruxelles. La ville même 10.000 âmes, 40.000 avec son arrondissement. Mon premier écrit date de l’an 2001 et s’intitule « À l’embouchure de ma rivière » après avoir diffusé mes poèmes sur divers site poétique, j’ai pris la résolution d’ouvrir mon propre blog dans l’espoir d’être plus visible, mais aussi mieux protéger. J’en profite aussi pour affiner mes écrits. Écrire, c’est une manière de dévoiler une partie de soi-même qui peut prendre forme de thérapie.

Posts les plus commentés

  1. Les trois rois — (2 commentaires)
  2. Le cougnou et le chocolat chaud — (2 commentaires)
  3. LA GARE DES NEUF PROVINCES: — (1 commentaire)

Author's posts

VUE DU LION DE FLANDRE :

VUE DU LION DE FLANDRE :

 

Marie,
De loin, je te visualise sans te voir.
Du haut de ta tour, tu protèges.
Ton diocèse par l’autorité du serviteur.

Qu’il fasse jour, qu’il fasse nuit.
Ton cœur d’or.
Resplendis sur … Lisez la suite

LA CRÈCHE :

LA CRÈCHE :


Après un long voyage.
Plus de place pour être accueilli.
Jeté au dehors de la cité.
La porte se ferme sous l’obscurité.

Derrière le haut mur.
Juste à l’arrière sous le palais Royale.
Construit sur le … Lisez la suite

L’ÉPOUVANTAIL DEVENU MANNEQUIN :

L’ÉPOUVANTAIL DEVENU MANNEQUIN :

 

Un épouvantail.
Oublié dans un champ.
Déserté de toutes récoltes.
Les oiseaux n’avaient plus peur de lui.
Même qu’une alouette avait fait de son épaule sa demeure.

Pauvre épouvantail.
Il se sentait bien inutile.
S’il … Lisez la suite

SEUL TON FEUILLAGE RÉSISTE :

SEUL TON FEUILLAGE RÉSISTE :

 

 

Seul ton feuillage résiste.
Là-bas au fond de mon jardin.
Là, près du banc.
Où j’aime me tenir à l’ombre.
Quand il y a trop de soleil.

Seul ton feuillage résiste.
Fidèlement présent.… Lisez la suite

UN POÈTE S’EST PERDU :

UN POÈTE S’EST PERDU :

Un poète s’est perdu.
L’auriez-vous pas vu parmi vos poèmes ?
J’ai cherché parmi vos écrits.
S’il vous plait ; narguer avec moi dans vos œuvres poétiques.

Un poète s’est perdu.
Ce n’est pas un … Lisez la suite

UN BAISER S’EST PERDU :

UN BAISER S’EST PERDU :

 

 

Un baiser s’est perdu sur ses lèvres.
Et les lèvres se sont enlacées.
Les langues se sont enfuies et se sont emmêlées.

Un baiser s’est perdu sur ses lèvres.
Les idiomes se sont … Lisez la suite

AMER :

AMER :

Amer.
Je t’aime amer.
Quand tu fonds dans ma bouche amère.
D’un goût amer.

Amer.
Les yeux fermés.
Je reconnais ta flaveur amère.
Tu ouvres tous mes sens.

Amer.
J’adore ta pureté.
Sans ajout.
Sans artifice.

Amer.
Comme … Lisez la suite

LA GRENOUILLE SOLITAIRE :

LA GRENOUILLE SOLITAIRE :

 

 

Loin de toutes civilisations dans un parc éloigner.
En absence de bruit artificiel.
Parmi les prés sans fin vivent des arbres plus que centenaires.

Comme seule frontière des roseaux protecteurs.
Limitent la terre de … Lisez la suite

AIME SANS RETOUR :

AIME SANS RETOUR :

 

 

Elle a tant aimé.
Sans jamais recevoir de l’amour en retour.

Elle avait porté la vie.
Mais. La peur le lui en a emparée.

Elle s’est accrochée aux enfants des autres.
Les on-dit les … Lisez la suite

PIERROT :

PIERROT :

 

 

Sur le croissant de la lune.
Tenant entre ses doigts une plume d’oie.
Pas d’outil pour tailler sa plume.
Encore moins d’encre pour tracer un mot.

Pris de pitié, le forgeron lui forge une plume d’acier.… Lisez la suite